Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE

Arrivée au magasin de la Martin Original 1135 EFE, à cadre périmétrique.

Ce nom, c’est le gage à l’époque d’un moteur puissant, greffé dans une partie cycle ultra rigoureuse.
A l’instar des Godier Genoud, les Martin sont donc des « must have » pour les motards français de l’époque.
Le plus célèbre d’entre-eux : Coluche, qui aura la sienne au début des années 80, un modèle M16.

La recette des motos Martin, c’est d’abord une chasse aux kilos superflus, via entre autre un réservoir en aluminium, sans laquelle on ne peut obtenir une bonne tenue de route.
Mais l’élément névralgique, c’est bien sûr le cadre qui évoluera au fil des ans, le modèle poutre cédant bientôt sa place au fabuleux périmétrique, comme ici sur notre 1135 EFE.

Carte grise française, Martin Original.

Arrival at the store of the Martin Original 1135 EFE, perimeter frame.

This name at that time is the guarantee of a powerful engine, grafted in an ultra rigorous rolling chassis.
Like Godier Genoud, Martin are therefore must have for french bikers of the time.
The most famous of them: Coluche, who will have his one in the early 80s, an M16 model.

The recipe for Martin motorcycles, via among other things an aluminum tank, is first and foremost a hunt for superfluous kilos, without which one can not get a good road-holding.
But the key element is of course the framework that will evolve over the years, the backbone model soon giving way to the fabulous perimeter, as here on our 1135 EFE.

French registration, Martin Original.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

Martin Original 1135 EFE, à vendre chez Legend Motors Lille.

13 réflexions sur « Martin Original 1135 EFE »

  1. J’ai réservé le bestiau.
    Je compte sur l’équipe de Legend Motors pour effectuer une bonne révision.
    Les femmes ne doivent pas si bien piloter que ça, une trace de chute à effacer.
    Mais j’ai hâte d’être début avril pour essayer la bête.

  2. Une belle moto comme Georges Martin savait les faire.
    Coluche en avait une, grise et rouge, avec une coque arrière plus moderne et une tête de fourche dotée d’un simple phare rectangulaire… De beaux souvenirs pour un passionné de la marque !

    Pour la légère trace de frottement, c’est pas si méchant.
    Et si vous pensez que les femmes ne savent pas piloter…
    C’est que vous n’avez pas rencontré celles que j’ai croisées et que je croise encore !

    Lorsque je vois certains mecs rouler, ils ne mériteraient pas d’enfourcher une moto mais un simple tréteau.
    De toutes façons, avec de telles mentalités, ils ne pourront rouler que sur des oignons ou des TDM (tas de m…).

    Ici le bloc est bien un Suzuki GSX 1100 EF (1135 cm3) de 114 ch, donné pour 235 km/h au début des années 80, juste avant la saga des GSX-R… Une belle moto Martin , vu son âge, elle est superbe !
    Bon essai, gaffe aux mains fébriles et aux pavés du Nord parfois très glissants…
    Et là mon gars, cela ne sera pas la faute d’une nana.

    Suzuk, 40 ans de Japonaises, dont 34 de Gex.

  3. Bonjour,
    Suite à votre dernier commentaire (34 ans de Gex), auriez-vous des informations précises au sujet de ce moteur 1135 EFE ?
    Le vendeur annonce 120 ch, vous 114.
    Je n’ai eu que des Honda, Kawasaki (750 turbo) et Harley.
    J’achète cette moto plutôt comme une œuvre d’art, car j’ai un CAP de métallier, et j’apprécie les motos Martin pour leur technique et leur beauté.
    Même les sportives modernes ne sont pas aussi belles avec leurs cadres poutres en alu.
    Mais je ne vais pas l’essayer sur les pavés du Nord, quoique, ayant une longue expérience à vélo…
    J’espère que vous pourrez me faire un retour, notamment par rapport à la fiabilité de cette mécanique.

    1. Bonjour,

      Voici les chiffres de MJ en 1984, pour un moteur 1100 EF de 1135 cm3 :
      114 ch à 8700 tr/min, 10 m.kg à 6500 tr/min, 235 km/h de vitesse max, 11″6 aux 400 m, et 7,3 litres au100 km.

      Pour la performance, un bon filtre à air K&N et un bon réglage carburateurs…
      Côté échappement, il y a peut-être mieux que ce silencieux qui m’évoque la 750 Stinger de chez Kawa.
      Question fiabilité, c’est un bloc qui a bonne réputation ; mais combien a-t-il de bornes ?
      Normalement il est en béton, et ne doit pas trop manger d’huile.

      Je suis fan de Martin, et ce cadre est superbe ; normal, je suis aussi dans le secteur de la métallurgie depuis 1983, et j’adore les belles soudures, les beaux cordons !
      Il faut prendre soin de cette machine, je te souhaite de bons moments à la détailler et à l’apprécier.

      Je roule encore avec mon GSX-R 1100 de 1988, lequel affiche 99000 km au compteur.
      Et je possède également une GSX-R 1000 Origins Limited (n° 14) de 2018.
      Là c’est l’électronique d’une moto d’aujourd’hui, différente et démoniaque, mais pfffff !!!
      Ce sont de vrais missiles dérivés de la piste, plus de 300 km/h en pointe, et un ensemble moteur/cadre homogène et stable.

      Depuis mon 750 de 1985, il y a déjà 34 ans, j’en cumule des roulages et des beaux souvenirs avec la GEX.
      Un mode de vie et de passion au quotidien.
      Merci de prendre le relai, et gâââââzzzzz !!!

      Le bonjour à l’équipe de ce magasin à l’ancienne, je compte sur toi pour les saluer de ma part.
      Désolé pour cette réponse tardive, mais je n’avais pas réalisé que le temps reste assassin et passe trop vite !

      Suzuk, d’Orléans dans le Loiret.

    2. Suite :

      Au sujet du cadre de la GSX-R 2018, il est constitué de 2 longerons avec des intérieurs moulés, et des parties extérieures forgées pour optimiser la rigidité et la torsion.
      Les autres de mes Gex, 85 et 88, ont des châssis à double poutres en aluminium.
      Tu vois, que du classique, Thierry.

      Là tu as de belles soudures, et si tu polies le cadre au Belgom, et bien ça brille presque comme un Martin !

      Regarde les productions ACM à l’époque, elles étaient belles les motos de chez Alain Cordier, un préparateur installé dans le sud de la France, comme Georges Martin qui était aux Sables d’Olonne en Vendée.
      Ils n’ont pas une ACM de derrière les fagots, chez Legend Motors ?
      Il y avait un joli châssis, et regarde si tu n’as pas une Pem-Da un jour chez eux…
      Tu vas craquer aussi !

      Regarde sur le net à Saint-Germain au Mont d’Or, dans le 69, à l’époque bien sûr.
      Du racing juste avant les premières GSX-R de chez Suzuki, avec les turbos de chez Kawa, toujours méchants et performants, ou les H1 et H2 de la grande période des années 70.

      Regarde un beau 1135 Kawa Replica de chez Godier Genoux, vers 1983-1984…
      Un bon 260 km/h à fond de 5ème, du lourd en compétition et en courses de côtes !
      Elles étaient superbes, toutes ces « superbikes ».

      Grand V, et zen avec cette Suzuk’, car elle envoie encore !

      Suzuk, d’Orléans dans le Loiret.

  4. J’ai eu la même machine, mais le moteur était le Honda CB 1100 R.
    Une moto époustouflante par sa tenue de route, un vrai rail !

  5. Bonjour Thierry,
    J’ai eu cette moto pendant 3 ans.
    Je l’ai vendue par obligation.
    Que de bons souvenirs…
    Pour le moteur je ne sais pas, mais il marche très fort.
    Profitez-en bien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s